L’état et la vie associative dans le département

 

Partenaires des pouvoirs publics, les associations contribuent à la prise en compte de l’intérêt général grâce à leur fonction de veille, d’innovation et d’animation des territoires. C’est pourquoi l’Etat soutient la vie associative et le pôle unique récemment créé dans le Loiret en est un exemple typique.

La modification des structures gouvernementales en mars 2004 avait étendu le périmètre de compétences du ministère de la jeunesse et des sports à celui de la vie associative. Une direction de la vie associative a ainsi été créée début 2006 pour élaborer, coordonner et évaluer les politiques en faveur de la vie associative. Elle participe à l’élaboration et à la mise en œuvre de la politique de développement de la vie associative avec l’ensemble des partenaires associatifs.

Outre l’appui territorial des services déconcentrés de l’Etat tels que la DRDJS, cette préoccupation pour le soutien à la vie associative s’est vue renforcée peu à peu par la création d’autres instances et dispositifs.

 Le Délégué départemental à la Vie Associative (DDVA)

Ses missions essentielles sont :

  •  coordonner au plan départemental les services déconcentrés de l’Etat afin d’assurer une information de qualité auprès des associations ainsi qu’une simplification des procédures ;
  •  animer le développement de la vie associative départementale et locale en facilitant l’engagement bénévole et la prise de responsabilité citoyenne et pour cela, piloter et animer la Mission d’Accueil et d’Information des Associations (MAIA 45) devenue maintenant le réseau du pôle unique.

 Les réseaux du pôle unique des associations

Les objectifs de ce réseau départemental animé par le Délégué départemental à la vie associative sont notamment de clarifier et de simplifier les relations entre les associations et les administrations mais également de permettre d’apporter des soutiens aux dirigeants des associations.

Ces objectifs s’appuient sur :

  •  la désignation d’un correspondant « association » dans chaque administration et organisme para public (cf. guide de vos réseaux d’information et de conseil),
  •  la mise en réseau des administrations et organismes sociaux pour plus d’efficacité,
  •  et la mise à la disposition des usagers d’outils techniques, d’accompagnement et de soutien (guide des associations, revues, site internet, centres de ressources...).

 Le Centre de Ressources et d’Information des Bénévoles

Les bénévoles des associations ont exprimé leurs besoins en matière d’information et de conseil. Aussi, à l’occasion notamment de la conférence nationale de la vie associative organisée par le Ministère de la jeunesse, des sports et de la vie associative à l’automne 2006, ledit ministère s’était engagé à y répondre en favorisant la mise en place de centres de ressource et d’information des bénévoles (CRIB) dans chaque département.

Dans le Loiret, ce dispositif créé en 2005 par la Direction régionale et départementale de la jeunesse et des sports, s’appuie sur des associations déjà existantes et qui font l’objet de financements croisés de l’Etat et des collectivités. Le CRIB du Loiret s’adresse à tous les secteurs d’activités de la vie associative avec une organisation répartie en deux grands domaines de compétence : le domaine des associations du secteur sportif d’une part, le domaine des associations des autres secteurs d’autre part (culture, santé, social, jeunesse et éducation populaire, environnement....).

Les principaux services mis à disposition :

  •  la délivrance d’un premier niveau d’information en matière administrative, comptable, juridique et de gestion,
  •  l’orientation et la mise en relation avec d’autres sources d’information,
  •  un accompagnement personnalisé,
  •  des sessions de formation de bénévoles par thèmes.

Les domaines d’intervention :

  •  les questions statutaires, juridiques et financières : responsabilités des dirigeants, droits et obligations des bénévoles, réglementation des manifestations, rédaction de statuts et de règlement intérieur, relations avec les collectivités, fonctionnement statutaire, aide à la recherche de financements, constitution de dossiers, fiscalité des activités, tenue des comptes...
  •  les questions liées à l’emploi : contrat de travail, embauche, formation.

 Le dispositif local d’accompagnement aux associations

C’est un dispositif financé par l’Etat et la Caisse des dépôts, au service de l’emploi dans les associations qui développent des activités et services d’utilité sociale reconnus sur un territoire, qui créent de l’emploi, qui ont la volonté de consolider ces activités et de pérenniser ces emplois, qui s’interrogent sur leur stratégie de développement ou encore qui souhaitent professionnaliser leurs démarches.

Le chargé de mission de ce dispositif conduit avec chaque bénéficiaire un entretien /diagnostic pour repérer les pistes (organisationnelles, humaines, stratégiques, économiques, financières...) sur lesquelles agir pour consolider les activités, identifier les besoins en accompagnement. Il mobilise des personnes ressources pour proposer un plan d’appui articulé avec les autres acteurs du territoire (services déconcentrés de l’Etat, collectivités territoriales, administrations publiques, réseaux associatifs, banques et acteurs économiques....). Il préconise en outre l’intervention d’un prestataire spécialisé pour aider à résoudre les problèmes identifiés.

L’appui du DLA s’effectue dans la proximité, au sein des structures, en présence des instances dirigeantes et/ou des salariés suivant le problème à traiter. Les associations peuvent aussi bénéficier d’un accompagnement collectif, avec d’autres structures du territoire.

Ces quatre exemples illustrent bien la volonté de l’Etat d’accompagner le développement de la vie associative.

Site internet

association.gouv.fr