Actualités

Réunion de la cellule d'urgence agricole départementale

 

Après un printemps catastrophique lié aux inondations et un été très sec dans le département, le préfet Nacer MEDDAH, en partenariat avec le président de la chambre d'agriculture du Loiret, Michel MASSON a convoqué jeudi 3 novembre, les membres de la cellule d'urgence agricole.

  • pour faire le point sur  les mesures engagées auprès des exploitants agricoles du Loiret qui rencontrent de réelles difficultés
  • mettre en place une procédure d'identification des exploitants en détresse pour prévenir tout risque d'isolement, aller à la rencontre de ces agriculteurs, proposer des solutions adaptées à leur situation.
IMG_4378

de gauche à droite : Isaline BARD, chef du service agriculture et développement rural à la DDTDirection départementale des territoires du  Loiret,

Benjamin BEAUSSANT, Directeur Départemental des Territoires, et Michel MASSON, président de la Chambre d'agriculture

Participaient à cette réunion les représentants des services de L’État concernés (DDTDirection départementale des territoires, DDPPDirection départementale de la protection des populations, DRFIP, Direccte), de la chambre d'Agriculture, des syndicats agricoles, des banques, des centres de gestion, de la Mutualité sociale agricole, etc. bénéficiant chacun d'un maillage territorial, pour identifier,  dans leur propre champ de compétence,  les agriculteurs qui traversent une crise, et ainsi venir en conseil avisé.
 
A ce jour, un dégrèvement de la taxe sur le foncier non bâti 2016 a été accordé aux terres agricoles pour un montant de 6,86 M€ dans le Loiret, un fonds d'allègement des charges a été mis en place à l'échelle nationale, une avance de trésorerie sur la PACPolitique agricole commune 2016 (70 millions d'euros)  a été débloquée. Un délai de prévenance des contrôles effectués par les services de L’État est étendu à au moins 10 jours pour que l'exploitant puisse se préparer et, le cas échéant, se faire accompagner.
 
 Une prochaine réunion  est prévue le 18 novembre prochain pour lancer concrètement le recensement des exploitations en situation critique.